Mandat

L’Unité centrale se consacre essentiellement à la production de courts et de longs métrages d’auteur de qualité imprégnés d’une vision artistique forte. Plus spécifiquement, elle se rassemble autour de deux pôles : tisser des liens étroits avec un bassin de réalisateurs talentueux et bâtir une filmographie riche et distinctive.

Historique

Fondée par le producteur, Galilé Marion-Gauvin en 2007, L’Unité centrale possède une feuille de route variée qui témoigne d’une diversité artistique et culturelle. À ce jour, la compagnie a produit une vingtaine de courts-métrages de fiction et d’animation ainsi que deux longs métrages documentaires et quatre longs métrages de fiction.

La filmographie de l’Unité centrale comprend, entre autres:

Les Démons est un film réalisé et scénarisé par Philippe Lesage sorti en 2015. 

Le film et son réalisateur ont multiplié les prix et nominations dont:

2016 : Nomination au Prix Jutra du meilleur film
2016 : Nomination au Prix Jutra de la meilleure réalisation
2016 : Prix Gillles-Carles pour meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction.
2016 : Prix Luc-Perreault / AQCC du meilleur film québécois 2015
2016: Prix AQCC du meilleur film, compétition internationale, Festival du Nouveau cinéma.
2016 : Nomination au Canadian Screen Awards du meilleur film.
2016 : Nomination au Canadian Screen Awards de la meilleure réalisation.

Louise en hiver est un film d’animation français réalisé par Jean-François Laguionie et sorti en 2016. Le film est animé à l’aide d’une technique mixte utilisant l’animation traditionnelle en 2D combinée à des images de synthèse au rendu 2D, pour donner l’effet d’une peinture animée. Première Séance événement et avant-première fut en juin  au Festival d’Annecy 2016.

– Arwad, long métrage de Samer Najari et Dominique Chila (2013), qui a été présenté en compétition officielle au Festival international de films de Rotterdam (HIVOS TIGER AWARDS), au Festival du nouveau cinéma de Montréal (2013) et aux Journées cinématographiques de Carthage.

– L’homme qui dort d’Inès Sedan (2009), une coproduction avec la société française Sacrebleu productions, qui a remporté 17 prix à travers le monde;

– La neige cache l’ombre des figuiers de Samer Najari (2009), qui a remporté huit prix et mentions, en plus d’être en nomination pour le Jutra du meilleur court-métrage québécois et d’être retenu en compétition au festival de Clermont-Ferrand cette même année.